Conseils pour soulager les mains

I Stock 598535176

Connaissez-vous «Edward aux mains d’argent»? Dans ce film fantastique, Johnny Depp joue le rôle d’un jeune homme timide affublé de ciseaux métalliques en guise de doigts. Ses «mains-ciseaux» lui permettent de réaliser d’extraordinaires découpages. Les voisines de sa famille d’accueil font la queue pour se faire coiffer par lui. Mais le transhumanisme ne connaît pas de fin heureuse. L’étrange créature «aux mains d’argent» peine à nouer des relations normales avec les humains. Edward ne parvient littéralement pas à saisir le monde.

Cette fable tragicomique illustre à sa manière une réalité scientifique. La biologie évolutive moderne considère en effet que le processus d’hominisation est étroitement lié au développement de nos mains. La manipulation de plus en plus habile des outils a forcé le cerveau humain à dépasser ses capacités préhumaines.

Ape 2180366 1920
Humain/Gorille

La longueur de notre pouce et la force avec laquelle nous pouvons l’opposer aux autres doigts sont frappantes comparées à celles de nos ancêtres primates et font de nous les champions incontestés du travail manuel. L’opposabilité du pouce et sa longueur rendent possibles toutes les prises typiquement humaines que nous effectuons d’innombrables fois au cours d’une journée. Le répertoire fonctionnel s’étend de la prise de précision entre le pouce et l’index à la prise en trois points par le pouce, l’index et le majeur, en passant par la prise sphérique par les cinq doigts. Toutes ces prises nous permettent de saisir, tenir et déplacer un objet en même temps.

Les douleurs articulaires chroniques peuvent limiter considérablement les mouvements de préhension. Les personnes qui en sont affectées doivent connaître des stratégies et des astuces susceptibles de ménager les articulations complexes et fines de leurs poignets et de leurs doigts. Lisez à ce sujet les conseils de notre ergothérapeute Natalie Scheuermeier.

Mouvement et charge dans l’axe

Si vous êtes sujet à des douleurs au niveau du poignet en particulier, votre ergothérapeute vous conseillera de toujours solliciter l’articulation «dans l’axe». Pour adopter cette position, alignez l’avant-bras et le majeur, sans plier le poignet:

axe poignet (dorsal)

Alignez ensuite également l’os interne de l’avant-bras et les doigts tendus:

axe poignet (radial)

Le respect de ces «directives» vous permettra de maintenir votre poignet dans une position axiale correcte. Dans cette position, les charges sont réparties uniformément sur l’ensemble de l’articulation, la protégeant ainsi de manière optimale des forces de pression et de traction qui s’exercent sur elle. Vous devez accorder une attention particulière à la position axiale du poignet lorsque vous soulevez des charges lourdes avec vos mains, effectuez des travaux avec un niveau de force élevé ou pratiquez des exercices de musculation pour renforcer les bras.

Torsion axiale

Dans la vie quotidienne, il n’est pas toujours facile de travailler tout en maintenant une position correcte dans l’axe. De nombreux mouvements typiques de la main obligent à sortir de l’axe idéal. Un exemple est la façon classique d’essorer du linge ou un tissu:

essorer – à éviter
À éviter

Pour éviter la flexion de l’axe dans les poignets, vous devez vous habituer à une toute nouvelle technique. Tout d’abord, l’objet saisi doit être tenu verticalement. Les deux mains doivent donc le saisir dans la même position: pouce et index vers le haut. En prenant cette position de départ, il est possible d’essorer des torchons et des chiffons avec une charge dans le poignet correcte du point de vue de l’axe.

essorer correctement
Correct

Pour protéger au maximum vos poignets lorsque vous essorez quelque chose, nous vous recommandons d’utiliser le levier de vos avant-bras. Lorsque les mains saisissent l’objet, les bras se déplacent en agissant comme une extension du levier. Ce sont les coudes qui effectuent le plus long déplacement, tandis que les épaules sont également impliquées dans le mouvement.

Si vous souffrez également de douleurs dans les grosses articulations (épaules, coudes), ou si la fonction de préhension de vos mains est très limitée, nous vous recommandons d’utiliser un moyen auxiliaire pour essorer les torchons et les petits chiffons. Une presse à linge est disponible dans la boutique de la Ligue suisse contre le rhumatisme. Cette presse astucieuse peut être placée dans l’évier et manipulée sans effort.

Moyens auxiliaires pour travailler dans l’axe

De nombreux outils de la vie quotidienne, notamment les couteaux, ne permettent pas de soumettre vos articulations à des charges sans provoquer de douleurs. Couper des tranches de pain ou trancher un gâteau n’est pas possible avec un couteau à pain classique sans fléchir le poignet. Plus vous devez exercer de pression, plus l’activité peut être douloureuse.

6111 couteau à pain

La solution à ce problème est un manche avec un angle extrême, par exemple comme le couteau à pain de l’assortiment de la Ligue suisse contre le rhumatisme. Ce couteau vous permet de positionner automatiquement votre main dynamique (la gauche sur la photo) dans l’axe et de transmettre toute l’énergie du mouvement de coupe de votre bras directement à la lame. En même temps, la main statique (la droite sur la photo) est détendue et est placée horizontalement sur l’objet pour le maintenir immobile en appliquant une pression modérée. Ce type de couteau à pain permet de couper sans effort même les pains complets fermes ou les pains à croûte épaisse. Le principe du manche coudé se retrouve également dans d’autres outils comme le couteau d’office ou la griffe de jardin.

Élargisseurs de poignées pour les articulations des doigts

De nombreux mouvements, comme se brosser les dents ou manipuler une fourchette et un couteau, sont difficiles si vous souffrez de limitations motrices dans les articulations de vos doigts. Pour faciliter votre travail, préférez les poignées épaisses, ou élargissez les poignées fines. L’élargissement des poignées est un principe fondamental pour protéger les articulations des doigts. Vous découvrirez ce principe dans le manche extralarge de notre éplucheur ainsi que dans les surfaces de préhension rembourrées de nos ciseaux à lames courtes, pointues.

4302 Gripoballs

Il est également possible de fabriquer ou de fixer soi-même des élargisseurs de poignée, comme l’élargisseur de poignée Gripoball (voir illustration). Ces petites balles se logent généreusement dans la paume de la main, laissant le pouce et les doigts dans une position confortable d’articulation ouverte. Ces poignées sphériques peuvent être appliquées à de nombreux objets du quotidien, tels que les brosses à dents, les couverts, les stylos et les brosses, et permettent de les saisir sans effort, de les tenir longtemps et de les manipuler avec précision.

Vous trouverez de nombreux autres conseils pour la protection des articulations dans la boutique de la Ligue suisse contre le rhumatisme ou dans le cadre d’une consultation individuelle en ergothérapie.

Mots-clés