L’arthrose des articulations des doigts

Arthrose des articulations des doigts

L’arthrose est la cause la plus fréquente des douleurs de la main. L’atteinte articulaire peut aller jusqu’à la destruction complète du cartilage. La maladie touche souvent plusieurs articulations des doigts; on parle alors de polyarthrose digitale.

L’évolution de l’arthrose

Un tissu articulaire sain garantit la bonne mobilité de l’articulation et amortit la pression et les chocs. Un début d’arthrose se caractérise par des douleurs articulaires à l’effort. A mesure que le cartilage se dégrade, la maladie provoque un frottement direct «os sur os». A un stade avancé, elle entraîne d’intenses douleurs associées aux mouvements, des irritations et une raideur de plus en plus importante de l’articulation. Des excroissances osseuses appelés «becs-de-perroquet» (ou ostéophytes) apparaissent.

Usure et hérédité

La fréquence de l’arthrose augmente avec l’âge, c’est pourquoi on la considère souvent comme une «maladie d’usure». Inutile cependant de croire qu’on peut y échapper en devenant partisan du moindre effort. Bien au contraire: les personnes physiquement peu actives souffrent beaucoup plus des conséquences de l’arthrose que celles qui bougent beaucoup. L’âge et le surmenage ne sont pas les seuls facteurs en cause; l’hérédité joue aussi un rôle. L’arthrose peut en outre découler d’une ancienne lésion articulaire telle que la rupture d’un ligament.

L’arthrose de l’articulation de la base du pouce

L’arthrose de l’articulation trapézo-métacarpienne (rhizarthrose) est la maladie dégénérative de la main la plus fréquente, en particulier chez les femmes. Un grand nombre de femmes plus âgées souffrent d’altérations dégénératives de cette articulation, probablement parce que les modifications hormonales consécutives à la ménopause relâchent les ligaments et affectent dès lors la stabilité de cette articulation si souvent sollicitée.

Mots-clés