La main, du pur génie!

Main de bébé

Pour mettre au point la main humaine, l’évolution s’est surpassée. Elle a créé un outil tactile et préhensile multifonctionnel, capable de déployer la plus grande puissance comme la plus extrême précision, mobilisant pour cela une quantité non négligeable de petites cellules grises: 25% du cortex moteur est en effet consacré exclusivement au contrôle des mouvements de la main.

Main et avant-bras, un travail d’équipe

Le plus ingénieux, dans tout cela, c’est que la main a délégué toutes les tâches qui nécessitent de la force musculaire à son voisin l’avant-bras. Il existe bien, au niveau du métacarpe et surtout des muscles saillants du pouce (éminence thénar), des muscles courts dédiés à la motricité fine mais la force nécessaire pour saisir, pousser, tourner, tirer, pincer, etc. vient de l’avant-bras. Les muscles de ce dernier se prolongent dans la main et se transforment en tendons qui courent jusqu’au bout des doigts.

Le pouce humain

Le pouce est une autre particularité de la main humaine. Opposé aux autres doigts, c’est lui qui rend possible ce que l’on appelle la « prise de précision », assurée notamment par la pince pouce-index, autre spécificité de l’homme, dont le pouce est plus long que celui des grands singes.

Main et rhumatisme

Les douleurs de la main peuvent être (mais ne sont pas systématiquement) liées à une maladie rhumatismale comme l'arthrose, l'arthrite, la pseudogoutte ou une maladie rhumatismale des parties molles. Il est essentiel de retracer l'historique de la maladie (anamnèse).

Mots-clés