L’exercice physique contre le risque de chute

exercice physique contre le risque de chute

En Suisse, un tiers des personnes entre 65 et 74 ans font du sport plusieurs fois par semaine. L’entraînement musculaire et moteur permet notamment aux seniors physiquement actifs de réduire leur risque de blessure en cas de chute. Le risque de chute en tant que tel peut aussi être réduit grâce à des formes d’exercice moins intensives.

Exercices pour la prévention des chutes

80% des chutes sont dues au mouvement. Les seniors peuvent réaliser quotidiennement des exercices spécifiques pour acquérir une démarche plus assurée et améliorer leur compétence en mobilité. De manière idéale l'instruction se ferait à domicile par un/une physiothérapeute.

Gymnastique contre l’ostéoporose

Les personnes à qui l’on a diagnostiqué une ostéoporose ou qui ont été victimes d’une fracture due à celle-ci peuvent réduire leur risque de chute grâce à une gymnastique spécifique. La Ligue suisse contre le rhumatisme a mis au point le concept de cours «Osteogym» à cet effet. Il comprend des exercices spécifiques de mobilité, d’équilibre et de force.

Les personnes qui participent régulièrement aux cours Osteogym améliorent la perception de leur corps et retrouvent une posture droite. Elles apprennent par ailleurs à se détendre et à éviter les douleurs en adoptant des positions relaxantes. Les cours Osteogym sont donnés par des physiothérapeutes. Un certificat médical est nécessaire pour y participer. Renseignez-vous sur l’offre de cours du moment auprès de votre ligue cantonale.

Rythmique Jacques-Dalcroze

Lors de l’entraînement rythmique selon Emile Jacques-Dalcroze, les participants effectuent des mouvements sur des morceaux de piano improvisés. Ces exercices permettent de travailler notamment sur la capacité de faire deux choses en même temps (double tâche). L’interaction du rythme, du son et du corps exerce le sens de l’équilibre et améliore la compétence motrice.

Des études* montrent que la rythmique Jacques-Dalcroze rend la démarche plus sûre et peut diviser par deux le risque de chute des seniors. Chez les personnes atteintes de démence, elle améliore en outre la mémoire, la communication verbale et l’orientation spatiale.

* Trombetti, A. et al.: Effect of music-based multitask training on gait, balance, and fall risk in elderly people: a randomized controlled trial. Arch. Intern. Med. 171, 525–533 (2011)

Mots-clés