Nouvelle campagne de la Ligue contre le rhumatisme : Flash sur l’épaule

30 % des Suisses souffrent d’une mobilité réduite ou de douleurs de l’épaule. Dominique Rinderknecht, Nöldi Forrer, Ellen Sprunger et Marco Chiudinelli savent bien, eux aussi, que les douleurs de l’épaule peuvent être extrêmement invalidantes. C’est pourquoi ils ont choisi de soutenir la campagne nationale « Flash sur l’épaule », lancée par la Ligue suisse contre le rhumatisme.

L’articulation de l’épaule est l’articulation la plus mobile de notre corps. En bonne santé, elle possède une amplitude de mouvement de 360°. Mais cette grande mobilité la rend aussi plus sujette aux blessures : l’épaule se classe en troisième place des blessures sportives après le genou et la cheville. Les sportifs ne sont cependant pas les seuls concernés par les problèmes d’épaule : les activités professionnelles impliquant des mouvements des bras au-dessus de la tête peuvent aussi provoquer des douleurs. Et, bien entendu, les signes d’usure deviennent également plus sensibles avec l’âge. La Ligue suisse contre le rhumatisme a décidé d’organiser la campagne « Flash sur l’épaule » pour informer la population sur les problèmes d’épaule.

Des pompes pour la Ligue contre le rhumatisme

Le champion de la lutte Nöldi Forrer, l’heptathlonienne Ellen Sprunger, le tennisman Marco Chiudinelli et l’ancienne Miss Suisse Dominique Rinderknecht s’engagent pleinement pour la bonne santé des épaules. Car les ambassadeurs de la Ligue suisse contre le rhumatisme le savent : seules des épaules vigoureuses peuvent livrer tout leur potentiel. « Coup droit, revers ou smash – la victoire repose sur mes épaules », explique ainsi le joueur de tennis Marco Chiudinelli.

Les épaules en bonne santé vieillissent mieux

L’épaule aime l’activité, mais pas la douleur. Cette règle fondamentale doit être respectée. Notre ambassadrice Ellen Sprunger en a conscience : « Un entraînement adapté me permet de ne pas prêter l’épaule à la douleur.». La Ligue contre le rhumatisme explique les exercices à faire pour avoir des épaules saines et en pleine forme dans ses brochures et sur son site Web www.ligues-rhumatisme.ch.

Sur la trace des problèmes d’épaule

Vous avez soulevé des haltères ? Peint votre plafond ? Les mouvements ou sollicitations inhabituels, en particulier les activités s’accomplissant au-dessus de la tête, peuvent provoquer des douleurs dans l’épaule. La plupart des problèmes d’épaule sont dus aux parties molles, les plus fréquents étant le conflit sous-acromial, les déchirures des tendons et les inflammations des bourses séreuses. Mais une épaule calcifiée peut également être douloureuse. Comme son nom l’indique, une épaule gelée est, quant à elle, littéralement « gelée » et ne peut presque plus bouger.

Prendre les douleurs au sérieux

Les douleurs de l’épaule ne doivent pas être prises à la légère. Elles nécessitent un diagnostic clair permettant la mise en place d’un traitement efficace. Si vous souffrez de douleurs légères à l’épaule, vous pouvez les traiter vous-même en la ménageant et en y appliquant du froid.

La prise d’antalgiques sans l’avis d’un spécialiste doit être limitée à quelques jours. Il est en revanche conseillé de consulter un médecin si les douleurs aux épaules sont invalidantes dans votre vie quotidienne, durent plus de deux semaines ou surviennent la nuit. Valérie Krafft, directrice de la Ligue suisse contre le rhumatisme, le confirme : « Pour éviter toute complication, il ne faut pas trop tarder pour consulter un médecin quand on souffre de douleurs de l’épaule ». Le premier interlocuteur est généralement le médecin de famille. Si nécessaire, les patients sont ensuite adressés à un spécialiste.

Download images

Informations complémentaires

Monika Siber, Responsable de la communication
Tél. 044 487 40 00
m.siber@rheumaliga.ch