Des personnes touchées devant la caméra

Video Making of 1

Pour Mélanie, c’était la première fois qu’elle s’exprimait publiquement au sujet de sa grave maladie rhumatismale. En parler devant la caméra était nouveau pour elle, comme pour la plupart des autres participants. Dans la vidéo de la Ligue suisse contre le rhumatisme, deux hommes et cinq femmes se tiennent tour à tour devant la caméra et parlent des souffrances causées par leur maladie et de ses conséquences sociales et professionnelles, mais ont aussi de la manière dont elle les fait grandir et comment ils vivent avec les rhumatismes.

Pendant des années, j’ai été étiquetée comme simulatrice ou psychosomatique.
Petra

La dramaturgie de la vidéo met en lumière ces deux expériences et fait apparaître les contrastes marqués qui peuvent façonner une vie avec des rhumatismes inflammatoires. Roman a ainsi dû renoncer au judo en tant que sport de compétition et Matthias à son métier de rêve, charpentier, à cause de la maladie. Mais Matthias dit aussi que les rhumatismes l’ont rendu plus sensible aux autres, et Roman qu’il a mûri plus tôt et s’est fixé des objectifs plus ambitieux que les gens de son âge en bonne santé.

La maladie m’a rendue plus humaine.
Mélanie

Sept portraits filmés ont pu être réalisés à partir des enregistrements. Mais afin de toucher un public aussi large que possible, nous avons choisi un langage cinématographique de type clip et regroupé les scènes et les déclarations les plus fortes dans une courte vidéo dont les trois versions linguistiques toucheront si possible toute la Suisse.

«Nous sommes nombreux. Nous sommes forts. Et nous luttons.»

Le fait même que la vidéo mette en scène principalement des jeunes ouvre les yeux: les rhumatismes ne sont pas une question d’âge. Et ce n’est là qu’un des nombreux préjugés que la vidéo veut contribuer à faire tomber. Elle montre que les personnes souffrant de rhumatismes constituent un groupe de population qui ne peut être ignoré et qui est uni par la volonté commune de lutter pour ses intérêts.

Un grand merci

Video Making of 2

Nous remercions Isabella, Loredana, Matthias, Mélanie, Nadine, Petra et Roman pour leur engagement bénévole. Ils ont dû être interviewés de manière approfondie lors du casting et se sont montrés prêts à parler ouvertement et honnêtement – souvent en plusieurs étapes – de sujets très personnels devant la caméra. Cela a représenté un véritable défi, en particulier pour les tournages en extérieur, où le bruit ambiant était une source de distraction et où il fallait ignorer les regards indiscrets, tandis que le soleil et la chaleur mettaient à mal le maquillage (les tournages ont eu lieu en mai et juin 2021). Un grand merci au producteur vidéo Rolf Dietrich et à son équipe. Son empathie et son expérience ont largement contribué à créer une atmosphère agréable sur le plateau. Et enfin, nous remercions Gilead-Galapagos dont le soutien financier a permis la réalisation de ce projet vidéo.

Video Making of 3

Mots-clés