Que sont les mitochondries?

mitochondries

Les mitochondries sont des formations minuscules à l’intérieur des cellules. Elles mesurent entre 2 et 5 micromètres de longueur (millionième de mètre), soit la taille d’une bactérie.

Mitochondrie
Représentation schématique de la mitochondrie: (1) Membrane interne (2) Membrane externe (3) Crêtes (4) Matrice.

De forme ovale à tubulaire, elles sont entourées d’une double membrane: une membrane externe lisse et une membrane interne présentant de nombreux replis profonds (crêtes), qui augmentent sa surface. Si l’on dépliait méticuleusement la membrane interne des mitochondries d’un seul gramme de cellules hépatiques, on obtiendrait une surface de 3 m2

Les mitochondries nous réservent bien d’autres surprises. On suppose qu’elles sont issues de bactéries qui, aux premiers temps de l’évolution, ont formé une symbiose avec nos lointains ancêtres. Les mitochondries possèdent 37 gènes propres avec un code permettant la formation de 13 protéines différentes. Ces informations génétiques ne sont transmises à la descendance que dans les mitochondries maternelles. Tous les enfants d’une femme ont le même ADN mitochondrial. Flottant librement dans la matrice liquide, il est soumis aux influences nuisibles. 

Mais quel est le principal rôle des mitochondries? Ce sont nos centrales énergétiques. Elles fournissent aux cellules la molécule la plus riche en énergie, dont nous consommons chaque jour quelque 70 kg.

Les mitochondries produisent l'énergie de la vie

Chaque jour, des billiards de mitochondries fabriquent dans nos cellules la molécule énergétique la plus importante de l’organisme: l’adénosine triphosphate ou ATP. Tous nos organes et nos muscles se servent de la molécule d’ATP comme source d’énergie. Les adeptes de la bioénergétique identifient l’ATP comme le Qi. Ce terme chinois difficile à traduire désigne l’énergie vitale universelle. Le but du qi gong est de l’accroître, de la cultiver et de la transformer dans le corps. 

Chaque jour, une personne adulte a besoin de 60 à 70 kg d’ATP en moyenne, avec des pointes à 100 kg. Cette consommation énergétique s’élève au nombre gigantesque de 10 millions de molécules d’ATP par seconde et cellule. 

Pour comprendre vraiment la production d’ATP, il faut des connaissances chimiques qui vont au-delà de la culture générale. Nous nous contenterons de préciser que les mitochondries produisent l’ATP dans la membrane interne à partir d’oxygène et de glucose, avec le concours de nombreux enzymes. La réaction du gaz détonant, que nous avons apprise dans nos cours de chimie, est décomposée, dans la chaîne respiratoire, en de nombreuses étapes qui gardent en permanence l’énergie sous contrôle avant de finalement la fournir aux molécules d’ATP.  

Outre la production d’énergie, les mitochondries remplissent d’autres fonctions importantes. Ainsi, un processus se déroulant dans la matrice appelé cycle de l’acide citrique (cycle du citrate) met à la disposition de l’organisme des éléments de construction, essentiellement sous la forme d’acides aminés, les éléments constitutifs des protéines. Pour être efficace, le cycle de l’acide citrique a besoin d’une quantité suffisante de vitamine B1, B2, B3, B6, d’acide alpha-lipoïque, de calcium et de magnésium.

Où et combien sont les mitochondries?

Où trouve-t-on les mitochondries? Dans toutes les cellules à l’exception des globules rouges. Plus un organe ou un tissu consomme d’énergie, plus son métabolisme est rapide et plus ses cellules renferment de mitochondries, entre 500 et 2000 en moyenne.  

Les mitochondries sont très nombreuses dans les cellules musculaires, les cellules nerveuses et les cellules sensorielles. Leur nombre est plus faible dans les cellules cartilagineuses, qui ne sont mobilisées que de manière passive et ont un métabolisme lent. Le nombre de mitochondries s’adapte à la consommation énergétique. Par ailleurs, les mitochondries se reproduisent par croissance et division (tous les cinq à dix jours).  

Il est possible de mesurer l’activité des mitochondries. Cependant, les mesures de l’activité mitochondriale en laboratoire sont très coûteuses ou reposent sur des techniques de bioénergétique qui ne sont pas reconnues scientifiquement.

Dysfonctionnement des mitochondries

Les mitochondries faibles et endommagées ne peuvent plus exécuter correctement la chaîne respiratoire. De même, elles ne remplissent plus suffisamment d’autres fonctions importantes pour les cellules. Au lieu de l’énergie intracellulaire, elles produisent un stress oxydatif. Il en résulte la formation de radicaux libres qui s’attaquent aux mitochondries saines.  

Les maladies qui sont causées par un endommagement ou un affaiblissement des mitochondries se traduisent par une faiblesse extrême, une fatigue chronique et un épuisement. Pour la médecine complémentaire, le syndrome de fatigue chronique (SFC) et la fibromyalgie appartiennent à la famille des maladies mitochondriales.

Sources

(par ordre alphabétique des noms des auteurs)

  • Aeschlimann A., Acker J., Sandor P.S., «Fibromyalgie Syndrom – Update 2016» («Syndrome de fibromyalgie – Mise à jour 2016»), dans: Fachzeitschrift Rheuma Schweiz n° 1/2017, p. 42-50.
  • Alan Baklayan, «Fibromyalgie und Mitochondrien-Aktivität» («Fibromyalgie et activité mitochondriale»), 2017. Disponible à l’adresse http://healingfrequency.com/fi...
  • Sandra Frohenfeld, «Mitochondrien für Anfänger. Symptome und Therapie. Für ein Leben mit mehr Vitalität und Energie» («Les mitochondries pour les débutants. Symptômes et thérapie. Pour une vie avec plus de vitalité et d'énergie»), CreateSpace Independent Publishing Platform, 2017.
  • Jürgen Groth, «Meine Moleküle. Deine Moleküle. Von der molekularen
    Individualität» («Mes molécules. Tes molécules. De l'individualité moléculaire»), Berlin, 2014 (version en ligne). Disponible à l’adresse http://www.meine-molekuele.de
  • Roger Jahnke, «Physiological Effects of Qigong and Yoga/Pranayama», (o.J.). Disponible à l’adresse http://www.feeltheqi.com/artic...
  • Dr. med. Wolfram Kersten, «Fibromyalgie-Syndrom. Endlich wieder schmerzfrei!» («Syndrome de fibromyalgie. Finies les douleurs!»), dans: «raum&zeit», 175/2012, p. 16-21. PDF disponible à l’adresse http://dr-kersten.com/download...
  • Dr. med. Bodo Kulinski, Anja Schemionek, «Schulmedizin? Heilung ausgeschlossen! Mitochondrientherapie – die Alternative» («Médecine classique? Guérison exclue! Thérapie mitochondriale – l'alternative»), Bielefeld 5e édition, 2016.
  • Wikipédia, Mitochondrie, page consultée le 08.01.2018.

Mots-clés