Faire un don

Le domaine des moyens auxiliaires évolue

Indépendamment l’une de l’autre, Olivia Hagenbuch, responsable du domaine des moyens auxiliaires, et Monika Oberholzer, ergothérapeute, ont toutes deux décidé de quitter la Ligue suisse contre le rhumatisme fin juin 2020 pour relever un nouveau défi.

Intégration dans le domaine des services

La Ligue contre le rhumatisme profite de cette occasion pour repenser et refondre les structures existantes. Le domaine des moyens auxiliaires va être ainsi intégré au domaine des services. Martina Roffler, responsable services et prestations, sera désormais responsable des moyens auxiliaires. L’intégration dans le domaine des services vise à exploiter encore mieux les synergies.

Fabienne Basedeau, chargée des moyens auxiliaires, continuera de vous répondre avec compétence. La Ligue contre le rhumatisme ne perdra pas non plus son expertise en matière d’ergothérapie. Nous sommes actuellement en phase de recrutement.

Monika Oberholzer

Ma décision de travailler à nouveau directement avec les patients m’oblige à prendre congé de nombreux contacts très précieux. Je souhaite profiter de la dernière occasion qui m’est donnée de m’adresser à vous pour vous remercier une fois de plus pour les nombreux et fructueux échanges que nous avons eus ainsi que pour la confiance que vous m’avez témoignée.

Monika, tu quittes la Ligue contre le rhumatisme après sept ans. Quels sont tes souvenirs les plus marquants?

J’ai rencontré des ergothérapeutes en Suisse romande et en Suisse alémanique. J’ai remarqué de nettes différences dans l’organisation entre les uns et les autres, dans les hôpitaux et aussi dans la prise en charge des patients à domicile (également en matière d’apéritif 😉). La possibilité de découvrir tant de structures différentes et de me familiariser avec ces deux parties du pays a constitué une expérience particulièrement enrichissante!

Où te reverrons-nous?

Avec mon retour à l’hôpital et donc au contact des patients, je serai de nouveau présente aux cours de formation continue et aux événements organisés par l’ASE ou la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Le monde de l’ergothérapie est heureusement petit!

Olivia Hagenbuch

Je vous remercie tous pour la collaboration fructueuse et constructive de ces huit dernières années. J’ai énormément appris: le savoir-faire, la compréhension des différentes situations de vie, l’expérience des défis quotidiens. J’ai aussi eu la possibilité de faire de nombreuses rencontres, toutes plus enrichissantes les unes que les autres.

Olivia, tu as beaucoup appris sur la profession d’ergothérapeute au sein de la Ligue contre le rhumatisme. Ces expériences te seront-elles utiles pour la suite de ton parcours professionnel?

Absolument. Je pense par exemple à la créativité lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes! J’ai souvent été étonnée de constater à quel point de simples conseils, trucs et astuces permettent d’améliorer toutes sortes de situations dans la vie de tous les jours. Un moyen auxiliaire, mais souvent aussi un simple changement de comportement ou d’approche peut changer tant de choses! Des problèmes tels que couper du pain pour ce qui touche à la cuisine, mais aussi d’autres moments «Eurêka!» dans le domaine du jardinage ou ailleurs me reviennent à l’esprit. Parfois, il faut changer son comportement, parfois son environnement.

Je crois que cette manière de résoudre les problèmes, que j’ai apprise, me sera utile à l’avenir.

La Ligue contre le rhumatisme souhaite bonne chance à Olivia Hagenbuch et Monika Oberholzer et leur adresse tous ses vœux de succès!