Faire un don

Douleurs de la hanche : comprendre et traiter

Zurich, 4 août 2017

15 pour cent des plus de 40 ans souffrent de douleurs de la hanche. Celles-ci résultent le plus souvent dune usure du cartilage ou datteintes des muscles, des tendons et des ligaments. Afin d’informer le public sur les causes et les traitements des douleurs de la hanche, la Ligue suisse contre le rhumatisme organise du 11 au 15 septembre la semaine nationale daction « Comprendre et traiter les douleurs de la hanche ». Les visiteurs pourront assister à des exposés et recevoir des conseils personnalisés ainsi que des astuces pratiques pour soulager les douleurs de la hanche.

Des journées publiques de la santé dans toute la Suisse

Au cours d’ateliers gratuits, des rhumatologues et des chirurgiens s’exprimeront sur les aspects médicaux des douleurs de la hanche ainsi que sur les traitements permettant d’y remédier. Des physiothérapeutes expliqueront comment entretenir la mobilité et la santé des hanches et montreront des exercices permettant d’en renforcer la musculature. Lors des pauses, les visiteurs pourront se faire conseiller personnellement par les spécialistes. Les journées publiques de la santé auront lieu du 11 au 15 septembre 2017 dans les villes suivantes : Zurich, Berne, Bâle, Neuchâtel, Bellinzone, Sion, Lausanne, Fribourg, Lucerne, St-Gall, Weinfelden, Baar, Schinznach, Rheinfelden, Bad Zurzach et Glovelier.

Programme des journées publiques de la santé « Douleurs de la hanche »

Usée, bloquée, surchargée

En cas de douleurs de hanche, on pense souvent en premier lieu à l’arthrose, c’est-à-dire à la dégénérescence du cartilage articulaire. L’arthrose de la hanche est effectivement fréquente. Souvent, elle se manifeste avant 50 ans. Ses premiers symptômes sont des raideurs matinales et des douleurs à froid. Les problèmes ne sont pas dus uniquement à l’usure. Lorsque la tête du fémur n’est plus correctement emboîtée dans le cotyle, un conflit fémoro-acétabulaire, c’est-à-dire un coincement, peut se manifester. Dans trois cas sur quatre, ce n’est pas l’articulation qui est en cause, mais les parties molles (muscles, tendons, ligaments) avec, par exemple, des douleurs musculaires induites par de mauvaises postures.

Opérer ou pas ?

Un nombre sans cesse croissant de personnes souffrant d’arthrose de la hanche se font poser une prothèse. En 2014, avec plus de 19 000 implantations, la Suisse s’est classée au premier rang mondial pour ce type d’interventions. Lorsque la pathologie devient trop douloureuse et handicapante et lorsque les méthodes conservatrices ne suffisent plus, une opération est tout à fait judicieuse : le taux de réussite est normalement élevé et les patients sont généralement très satisfaits. Cette option ne doit toutefois pas être envisagée à la légère : comme toute intervention chirurgicale, cette opération comporte des risques d’infection et d’hémorragie. La phase de rééducation ne doit pas non plus être sous-estimée. Lors des journées de la santé, des chirurgiens et des rhumatologues expliqueront dans quels cas une opération est indiquée et quand elle ne l’est pas.

Des informations compactes

La Hanche Nous Mobilise F 1090 Titre Low

La toute nouvelle brochure « La hanche nous mobilise » informe en 40 pages sur l’anatomie de l’articulation de la hanche, sur les douleurs dont elle peut être le siège ainsi que sur les traitements permettant d’y remédier. La grande police de caractères assure une lecture détendue.

La brochure « La hanche nous mobilise » (numéro d’article F1090) est disponible gratuitement dans la boutique en ligne de la Ligue contre le rhumatisme.

Informations complémentaires

Eva Rösch, RP & projets                                 Monika Siber, directrice de la communication
Tél. 044 487 40 66                                          Tél. 044 487 40 60
e.roesch@rheumaliga.ch                                 m.siber@rheumaliga.ch