«Echinaforce»: remède préventif contre le Covid-19? Prudence en cas de rhumatismes inflammatoires!

Flowers 5491168 1920

Un débat est en cours dans les médias pour savoir si «Echinaforce®» pourrait protéger contre une infection par le Covid-19. Nous avons interrogé le Dr Axel Finckh à ce sujet et lui avons demandé pourquoi les personnes atteintes de maladies auto-immunes ne devraient pas prendre d’échinacée.

Ligue suisse contre le rhumatisme:«Echinaforce» contient des principes actifs à base de plantes extraits de la fleur d’échinacée pourpre (echinacea purpurea) et est disponible sans ordonnance dans les pharmacies. Certaines études ont suggéré que les extraits d’échinacée pourraient accélérer la guérison en cas de refroidissement. Les médias viennent de rapporter qu’ils pourraient aussi neutraliser le virus SARS-CoV-2. Qu’en pensez-vous?

Dr méd. Axel Finckh: L’étude dont il est actuellement question dans la presse est parue dans le Virology Journal. Il s'agit d'un test exclusivement in vitro qui a permis de constater que les extraits d’échinacée sont capables d'inactiver le virus du SRAS-CoV-2 dans la boîte de Petri. Ces résultats ne peuvent toutefois pas être directement transposés à une application chez l’humain. D’autres substances se sont également révélées efficaces en laboratoire (par exemple l’hydroxychloroquine ou Plaquenil®), mais aucun effet antiviral n’a été démontré en application clinique. Le fait qu’un médicament fonctionne en culture cellulaire n’implique pas qu’il agisse sur les muqueuses de la gorge et du nez. Seules des études cliniques peuvent l’attester.

Que pensez-vous de la prise d’extraits d’échinacée à titre prophylactique?

Tous les remèdes à base de plantes ne sont pas exempts d’effets secondaires. Bien que les extraits d’échinacée soient généralement bien tolérés, les effets secondaires suivants peuvent survenir: maux de tête, vertiges, troubles gastro-intestinaux et réactions d’hypersensibilité (telles que des éruptions cutanées). À fortes doses, ils peuvent également être toxiques pour le foie. Tant que les essais cliniques n’auront pas confirmé ses avantages potentiels, je déconseille de prendre ce remède à des fins prophylactiques.

À quoi les personnes atteintes d’une maladie auto-immune doivent-elles veiller?

Les personnes atteintes d’une maladie auto-immune doivent éviter de prendre des extraits d’échinacée. La phrase suivante figure sur la notice d’Echinaforce (produit par A. Vogel AG): «Pour des raisons liées à son principe d’action, Echinaforce Résistance-refroidissement ne doit pas être utilisé en cas de maladie auto-immune, de leucose ou de sclérose en plaques.»

Cette indication est motivée par le fait que les maladies auto-immunes résultent d’une hyperactivité du système immunitaire. En cas de surstimulation (par exemple avec des extraits d’échinacée), il existe un risque de provoquer une rechute de la maladie sous-jacente. Dans le cas des maladies rhumatismales, ce risque concerne les formes inflammatoires telles que le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde.

Comment les personnes atteintes de maladies auto-immunes peuvent-elles alors renforcer leurs défenses immunitaires?

La prudence est généralement de mise en ce qui concerne les «remèdes immunostimulants»: il existe de nombreuses préparations et recettes de ce type sur le marché. Tout projet de cure doit être discuté au préalable avec le médecin traitant.

De manière générale, on peut dire qu’une alimentation équilibrée, une activité physique modérée et des périodes de récupération suffisantes sont bonnes pour le système immunitaire et la santé.

Date de l’interview: 16.09.20

Mots-clés