Curcuma contre rhumatismes

Curcuma

Le curcuma (aussi appelé safran des Indes, souchet de Malabar, talmerital ou culcuma) fait partie intégrante de la cuisine indienne depuis des milliers d’années. Le rhizome, transformé en poudre fine, est utilisé pur ou dans des mélanges de curry, auxquels il donne sa couleur jaune.

Le curcuma est également utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise et indienne depuis des milliers d’années. Le curcuma est l’un des remèdes ayurvédiques les plus fréquemment utilisés. Il est pris dans du lait ou de l’huile par voie interne, et appliqué sur la peau ou les plaies par voie externe.

La plante

Le curcuma appartient à la famille du gingembre. La plante herbacée, dont la hauteur peut atteindre 1 m, pousse principalement en Asie du Sud-Est. Son rhizome d’une couleur jaune-orange intense est disponible depuis quelques années dans les supermarchés et sur certains marchés en Suisse. Plante tropicale, le curcuma aime la forte humidité, la chaleur et les sols plutôt secs. En Suisse, il pousse et fleurit dans les serres, les jardins d’hiver ou dans un pot sur le rebord d’une fenêtre.

Composants et effets

Le curcuma contient une huile essentielle (6%) et des substances végétales secondaires liposolubles appelées curcuminoïdes (5%), dont la plus importante est la curcumine. La curcumine est à l’origine de la couleur jaune et des multiples effets du curcuma sur la santé. Ses propriétés sont aussi variées que celles du chanvre. Les effets suivants ont, entre autres, été démontrés expérimentalement:

  • cholagogue
  • anticancéreux
  • anti-inflammatoire
  • chondroprotecteur
  • antioxydant
  • anticoagulant
  • antimicrobien
  • antidépresseur

Les principes actifs du curcuma semblent avoir un effet particulièrement bénéfique sur le foie. Ils stimulent la fonction hépatique et protègent les cellules du foie des substances toxiques. Cet effet a été démontré avec des substances telles que la tacrine et le paracétamol.

Curcuma en fleurs
Curcuma en fleurs

Que disent les études?

Les propriétés de la curcumine ou des extraits de curcuma sont étudiées dans le monde entier et il existe déjà plus de 11 000 publications scientifiques basées sur des études expérimentales sur des cultures cellulaires et tissulaires, des expériences animales, des études pharmacologiques sur des sujets sains et des études cliniques sur des patients. Certains essais ont par exemple confirmé l’effet anti-inflammatoire en abaissant plusieurs paramètres inflammatoires:

  • COX-2
  • LOX
  • NF-κB (facteur nucléaire kappa B)
  • TNF-α (facteur de nécrose tumorale alpha)
  • Interleukines 1 et 6

Des études cliniques ont documenté l’efficacité de la curcumine ou des extraits de curcuma en cas d’arthrose et de polyarthrite rhumatoïde. L’effet des substances actives a été comparé d’une part à celui d’un placebo ou d’un AINS (diclofénac ou ibuprofène) et d’autre part à celui d’une combinaison de curcuma et d’AINS. En termes de réduction de la douleur, les substances actives du curcuma se sont avérées aussi – voire plus – efficaces que les AINS. Le curcuma n’a pour sa part aucun effet secondaire, sauf en cas de surdosage.

Toutefois, en raison du nombre limité d’études cliniques menées jusqu’à présent et de leur méthode, la thérapie au curcuma ne repose à ce jour sur aucune base scientifique sûre. Les naturopathes recommandent donc de ne prendre les préparations de curcuma qu’à titre préventif ou en complément d’un traitement.

Quelle dose?

Le manque de données probantes sur l’efficacité de certaines préparations de curcuma ne permet pas, à l’heure actuelle, de formuler une recommandation quant à leur dosage. Les études cliniques portant sur divers tableaux cliniques sont basées sur un dosage allant jusqu’à 8 g de curcuma par jour. Pour une utilisation à domicile, les doses quotidiennes recommandées par le University of Maryland Medical Center (USA) peuvent être utilisées:

SubstancePosologie quotidienne
Curcuma frais1,5 à 3 g
Poudre de curcuma
1 à 3 g
Curcumine
1,2 à 1,8 g

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande une dose quotidienne de 3 g de curcuma pour le traitement des troubles digestifs, si besoin également à long terme. Le curcuma est déconseillé en cas de diarrhées aiguës ou de calculs biliaires. La prudence est de mise en cas de constipation consécutives à une déshydratation, car le curcuma peut aggraver la situation.

Superfood ou complément alimentaire?

Les compléments alimentaires à base de curcumine ne sont pas la seule solution pour profiter de ses bienfaits. Une alternative est de cuisiner fréquemment avec du curcuma, frais ou en poudre, par exemple pour assaisonner des plats à base de légumes, de lentilles ou de viande. Le curcuma peut également être utilisé pour préparer (et colorer en jaune) des desserts.

À des doses raisonnables, vous pouvez également prendre du curcuma le matin, en le mélangeant à de l’eau. Gardez cependant à l’esprit que la curcumine n’étant pas soluble dans l’eau, elle ne peut pas être facilement absorbée par le système digestif. Pour augmenter sa biodisponibilité, il convient de lui ajouter du poivre et une cuillère à café d’huile.

Revue: Sybille Binder, nutritionniste diplômée HES, Institut für integrative Naturheilkunde (Institut de naturopathie intégrative)

Curcuma jatte

Sources et informations complémentaires

Bachmann C. Curcuma bei Arthrose und rheumatoider Arthritis: Klinische Studien dokumentieren die Wirksamkeit von Gelbwurz-Extrakten. Schweiz Z Ganzheitsmed 2016;28:321-323. PDF

Chrubasik-Hausmann, Sigrun: Kurkuma, o.O. 2016. PDF

Kurkuma Superfood – Ihr unabhängiger Ratgeber. Disponible à l’adresse: www.kurkuma-superfood.info. Consulté pour la dernière fois le 26.08.2019.

PharmaWiki: Kurkuma. Consultable ici. Consulté pour la dernière fois le 26.08.2019.

Plantavita: Kurkuma. Consultable ici. Consulté pour la dernière fois le 23.08.2019. Ce site Web contient un vaste répertoire d’études sur le curcuma et permet de télécharger une brochure facile à comprendre du professeur Sigrun Chrubasik-Hausmann.

Schrott, Ernst: Ayurveda für jeden Tag. Die sanfte Heilweise für vollkommene Gesundheit und Wohlbefinden. Munich: Goldmann Verlag; 1998.

Mots-clés