Carence en vitamine D en Suisse

Alimentation

La vitamine D recouvre en fait toute une famille de substances, dont les plus importantes sont les vitamines D3 (cholécalciférol) et D2 (ergocalciférol). La vitamine D est importante pour le métabolisme osseux et peut, lorsqu’elle est associée à du calcium, prévenir l’apparition d’une ostéoporose.

La vitamine D est la seule vitamine que l’être humain peut lui-même synthétiser sous l’effet de l’exposition solaire. Toutefois, la production de vitamine D par la peau diminue avec l’âge et seuls quelques rares aliments tels que le poisson gras, le foie ou le jaune d’œuf en fournissent des quantités significatives.

Carence en vitamine D en Suisse

Une étude suisse a révélé un taux de vitamine D trop bas chez 70% de la population âgée et même une carence sévère chez 50%. Une étude zurichoise sur les fractures de la hanche (2010) a mis en évidence une carence en vitamine D3 chez 80% des patients victimes d’une telle fracture.

La Ligue suisse contre le rhumatisme recommande un apport supplémentaire en vitamine D aux personnes âgées. Une dose journalière de 800 UI (= 0,02 mg) permet d’éviter 30% des fractures du col du fémur et un grand nombre de chutes entraînant la dépendance.

La vitamine D peut être prise quotidiennement et n’a pas d’effets indésirables sur l’organisme d’un adulte.

Mots-clés