Sarcopénie ou diminution progressive de la masse musculaire

I Stock 000055927798 Full Kopie

Le terme sarcopénie est un néologisme construit à partir des mots grecs sarx (chair) et penia (manque). La sarcopénie désigne la diminution progressive de la masse et de la performance musculaires au cours du processus de vieillissement.

L'atrophie musculaire touche notamment les fibres musculaires blanches (type 2), capables de se contracter rapidement et de libérer beaucoup de force. En cas de sarcopénie, les cellules musculaires sont dans une large mesure remplacées par des cellules adipeuses.

Causes de la sarcopénie

La sarcopénie est due à la diminution hormonale de la synthèse des protéines et de l’activité enzymatique dans les mitochondries, les «centrales énergétiques» des cellules. Deux facteurs influencent notamment son développement: un apport insuffisant de protéines et le manque d’activité physique.

Apparition et fréquence de la sarcopénie

Au-delà de 80 ans, une personne sur deux est atteinte de sarcopénie. Mais la fonte musculaire insidieuse débute dès les meilleures années. La sarcopénie apparaît entre 30 et 50 ans, et s’accélère à partir de 70 ans. L’ampleur de la fonte musculaire peut être importante – entre 1% et 2% de la masse musculaire par an. La perte de force musculaire est d’environ 1,5% par an entre 50 et 60 ans. Au-delà, ce chiffre peut s’élever jusqu’à 3% par an. La sarcopénie touche indifféremment les hommes et les femmes.

Prévention et traitement

Bouger et solliciter les muscles en faisant régulièrement de la musculation prévient la sarcopénie et constitue également, en association avec un apport supplémentaire ciblé en protéines, une méthode thérapeutique efficace. Des études confirment l’augmentation de la masse musculaire des seniors qui suivent un entraînement musculaire progressif et qui consomment en parallèle des boissons protéinées. Un apport de protéines qui ne se double pas d’exercices de musculation s’est par contre révélé sans effet.

Mots-clés