Protéger les articulations de la main

Waescheklammer Rls

Poignées, manches, crayons, couverts, outils… On ne compte plus les objets qui passent chaque jour entre nos mains sans leur être adaptés. Résultat: il faut une force herculéenne pour réussir à ouvrir un couvercle, se démonter le poignet pour soulever une poêle qui pèse une tonne et étirer excessivement l’articulation des deux dernières phalanges de l’index pour écrire avec un stylo-bille trop fin.

Les moyens auxiliaires permettent d’éviter de telles hyperextensions, sollicitations exagérées et déploiements excessifs de force grâce à l’adaptation de ces objets à la main et à ses fonctions. En effet, les moyens auxiliaires minimisent les efforts à exercer, délestent les articulations et préservent l’autonomie des personnes à mobilité réduite.

Grâce aux moyens auxiliaires, observer les règles de base qui protègent nos articulations devient un jeu d’enfant.

Bouger dans l’axe

couteau à pain
Couteau à pain

La force musculaire de la main trouve son origine dans l’avant-bras. Lorsque ces deux parties du corps sont alignées, la transmission des efforts est optimale et la pression qui s’exerce sur l’articulation réduite au minimum. Les moyens auxiliaires comme le couteau à pain à poignée inclinée évitent de plier l’articulation: la main se place dans le prolongement direct de l’avant-bras. Le mouvement de scie est facile à exécuter et préserve les articulations.

Utiliser l’effet de levier

Cap Twister
Ouvre-bouteille Cap-Twister

Pour de nombreux gestes du quotidien impliquant un mouvement de rotation, l’effet de levier permet de décupler nos forces sans solliciter excessivement les articulations. L’ouvre-bouteille Cap-Twister, par exemple, permet de venir à bout de tous les bouchons, lisses ou striés, même serrés à fond.

Minimiser les efforts nécessaires

 Ouvre-couvercle à vis
Ouvre-couvercle à vis

Deux mains sont plus efficaces qu’une seule. Répartissez les charges à parts égales entre le côté gauche et le côté droit et utilisez un accessoire comme l’ouvre-couvercle à vis pour ouvrir les bocaux munis de ce type de couvercles. Il vous suffit de le fixer sur un couvercle à vis de 2,5 à 9 cm de diamètre et de tourner les ailettes au maximum. Il est ensuite facile de dévisser le couvercle à l’aide du long manche en acier inoxydable ; l’effet de levier fait le reste.

Renforcer les manches et les poignées

Elargisseur de poignée en caoutchouch
Elargisseur de poignée en caoutchouch

Lorsque les articulations des doigts sont touchées par une maladie rhumatismale, tenir un crayon, une poignée ou un manche fins tient du calvaire, car ces mouvements nous obligent à crisper la main. Elargir les manches est une solution: en agrandissant la surface de contact, les doigts sont plus détendus. La main adopte une position dynamique. Les tubes en caoutchouc-mousse sont idéaux pour cela.

Vive l’électricité!

Ouvre-boîte électrique
Ouvre-boîte électrique

Un ouvre-boîte à piles est un auxiliaire précieux en cuisine. Après une simple pression sur un bouton, il fonctionne tout seul sans qu’il ne soit nécessaire de tenir ni l’ouvre-boîte ni la boîte. Le couvercle est retenu par un aimant et la boîte ne présente pas d’arêtes coupantes.

Mots-clés