Lorsque les yeux vieillissent: troubles visuels

Dreamstime Xs 9003069

Presque toutes les personnes âgées souffrent de déficiences visuelles, dues à des pathologies oculaires liées à l’âge. Les conséquences sont multiples: une vision floue, un champ visuel rétréci, ainsi que des troubles de l’adaptation aux variations de luminosité en raison d’une réaction pupillaire retardée et de réflexions plus nombreuses sur la rétine.

Les diagnostics les plus fréquents sont la cataracte (opacification du cristallin), le glaucome (augmentation de la pression intraoculaire) et la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Cataracte

La cataracte est une opacification du cristallin à progression très lente. Elle devient généralement perceptible et gênante à partir de 60 ans. Les personnes concernées ont l’impression de voir à travers un voile.

La cataracte rend la vision floue, moins contrastée et moins colorée. Elle rend également très sensible à l’éblouissement. La seule possibilité de traitement est l’opération, qui est l’une des interventions chirurgicales les plus sûres.

Glaucome

Le glaucome est une lésion du nerf optique ou de la rétine due à une pression intraoculaire trop élevée. Au stade précoce, la personne affectée ne décèle quasiment pas le rétrécissement insidieux de son champ visuel. C’est pourquoi les ophtalmologues recommandent un contrôle bisannuel de la pression intraoculaire à partir de l’âge de 40 ans.

En cas de diagnostic précoce, la pression peut être réduite grâce à des gouttes, qui permettent de ralentir ou de retarder la lésion. En l’absence de traitement, le rétrécissement du champ visuel se poursuit jusqu’à la cécité.

Dégénérescence maculaire

La dégénérescence maculaire est le trouble visuel le plus fréquent chez la personne âgée. La macula est la partie de la rétine qui permet une vision nette: elle est donc indispensable pour lire, regarder la télévision et reconnaître les visages. On distingue une forme sèche et une forme humide (plus grave) de dégénérescence maculaire.

Dans la forme humide, les vaisseaux sanguins prolifèrent, provoquant des hémorragies, des inflammations et la formation de tissu cicatriciel. La conséquence est la disparition totale de l’acuité visuelle centrale, voire la cécité. La dégénérescence maculaire liée à l’âge est incurable, mais différents processus thérapeutiques peuvent ralentir sa progression.

Mots-clés