La chondroïtine peut être bénéfique en cas d’arthrose

Box 6

Les patients arthrosiques entre médecine conventionnelle et naturopathie: Selon une étude récente, la chondroïtine, une substance chondroprotectrice (qui protège le cartilage), serait plus efficace qu’un antirhumatismal conventionnel dans le traitement de l’arthrose du genou. Les résultats publiés lors du congrès annuel 2015 de l’American College of Rheumatology, qui s’est tenu à San Francisco, pourraient ouvrir de nouvelles perspectives pour le traitement de l’arthrose.

Qu’est-ce que l’arthrose?

On entend par arthrose la détérioration progressive du cartilage articulaire. Dans une articulation saine, celui-ci forme un tampon élastique, doté d’une surface lisse et bien lubrifiée. La situation est tout autre en cas d’arthrose: la dégradation du cartilage peut aller jusqu’à une destruction complète – les os frottent alors les uns contre les autres. Les personnes concernées souffrent de douleurs articulaires et d’une mobilité réduite.

Médicaments contre l’arthrose

Le traitement médicamenteux de l’arthrose peut permettre de lutter efficacement contre ses symptômes. Il suffit souvent d’antalgiques courants à base de paracétamol pour mobiliser plus facilement l’articulation. Le vaste arsenal proposé par la médecine conventionnelle comprend les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les médicaments à base de cortisone. En raison des effets secondaires que peuvent présenter les médicaments contre l’arthrose, de nombreux patients se tournent cependant vers d’autres solutions. Parmi elles, il y a les chondroprotecteurs, connus depuis longtemps. Ils contiennent de la chondroïtine ou de la glucosamine.

Comment la chondroïtine agit-elle?

La chondroïtine (plus précisément, le sulfate de chondroïtine) est une substance fabriquée par les cellules cartilagineuses, c’est-à-dire un composant naturel du cartilage, qui a pour rôle de renforcer la résistance du tissu articulaire à la pression et aux sollicitations. La prise prolongée d’un produit à base de chondroïtine semble être en mesure de freiner l’usure du cartilage.

Déroulement et conclusion de l’étude

Cette conclusion est tirée d’une étude canadienne à laquelle 194 sujets souffrant d’une arthrose du genou et d’une synovite ont participé pendant deux ans. Les sujets ont été répartis dans deux groupes. Les sujets du groupe 1 ont pris chaque jour 1200 mg de chondroïtine. Les sujets du groupe 2 ont pris chaque jour la dose usuelle d’un médicament anti-inflammatoire et antidouleur contenant le principe actif Celja (dénomination internationale: Celecoxib).

L’évolution de l’arthrose a été suivie par IRM quantitative (qMRI), une technologie d’imagerie moderne qui a permis de mesurer l’usure du cartilage, les lésions de la moelle osseuse et l’épaississement de la membrane synoviale.

Le responsable de l’étude, le professeur Jean-Pierre Pelletier de l’Université de Montréal, et son équipe ont obtenu des résultats remarquables: l’usure du cartilage a été moins importante dans le groupe 1 que dans le groupe 2. De même, l’inflammation de la membrane synoviale s’est plus fortement résorbée chez les sujets ayant pris de la chondroïtine. Par ailleurs, les sujets des deux groupes ont pu réduire leur dose journalière d’antalgique.

Recommandation pour les personnes souffrant d’arthrose

Indiquez à votre médecin si vous souhaitez compléter votre traitement contre l’arthrose par un chondroprotecteur naturel. Votre médecin vous conseillera dans le choix du produit et sa posologie (très important!).

Source

American College of Rheumatology (ACR): Chondroitin outperforms celecoxib in knee osteoarthritis study, ScienceDaily, 7 novembre 2015.

Mots-clés